Tour de France Culinaire – Besançon

La route de Nancy à Besançon a été très agréable: le long des routes, des arbres et de la nature à perte de vue. Nous sommes arrivées à l’heure du déjeuner, le moment parfait pour apprécier les flammekueches concoctées avec soin dans le four à bois de notre hôte. Au vu de la chaleur et de notre fatigue cumulée, nous avons opté pour une après-midi détente à la piscine de la ville.

IMG_7962

Ça sentait enfin les vacances! Petite table au soleil, vue sur le Doubs et la Citadelle, boisson fraîche et crème glacée: que pouvait demander le peuple? Le cadre était idéal pour une session de lecture d’une heure ou deux avant de se rendre au restaurant.

 

 

Une petite promenade d’exploration s’imposait quand même avant d’aller manger. Nous sommes restées dans les alentours du restaurant, mais même sans aller bien loin, nous avons été impressionnées devant le caractère ancien de ces magnifiques bâtisses en pierre. Besançon est d’ailleurs classée au patrimoine de l’UNESCO et bénéficie de l’appellation “Ville d’art et d’histoire” grâce à ses nombreux édifices uniques.

IMG_7983

A notre arrivée au Manège, restaurant bizontin d’excellente qualité, nous avons été chaleureusement accueillies par le personnel et conseillées sur les produits du terroir. Nous avons commencé par une dégustation des vins typiques de la région: le vin jaune et le vin de paille. Le vin jaune, à gauche, est sec avec des arômes très prononcés. C’est le genre de vin qu’on adore ou qu’on déteste. A droite, le vin de paille, plutôt à mon goût, est un vin très sucré qui a des saveurs presque de fruit séché comme le pruneau. J’ai pu apprécier les deux, mais ma cousine était résolument team vin de paille!

 

Des verrines rafraîchissantes de gaspacho à la courgette nous ont été proposées pour nous ouvrir l’appétit, après quoi nous avons dévoré nos plats. La viande était si tendre, la sauce qui l’accompagnait vraiment savoureuse et les petits légumes cuits à la perfection. En dessert, la soupe de fraises et sa boule de glace était la touche idéale pour achever le repas. Et au moment où nous pensions avoir fini, la touche finale gourmande nous a été servie: des mignardises aux noix et au caramel. Ce restaurant sait comment être aux petits soins pour ses clients!

IMG_9510

Ce repas copieux se devait d’être suivi d’une balade digestive vers le centre-ville. Des petites ruelles pavées aux cours intérieures majestueuses, Besançon est vraiment belle. Nous avons terminé le long du Doubs, sur le quai Vauban, avant de rentrer nous reposer de cette longue journée.

IMG_8024

Le lendemain, nous avons déjeuné au Château de la Dame Blanche, à Geneuille, ville voisine de Besançon. L’établissement est un hôtel 3 étoiles entouré par la forêt, extrêmement calme lors de notre venue. Puisque nous avions le luxe de choisir, nous nous sommes installées sur la terrasse du restaurant pour profiter du soleil.

IMG_9512

Nous avons bénéficié du menu pour la modique somme de 22€. Le repas a commencé avec plusieurs amuses-bouches savoureux, avant de passer à l’entrée puis au plat principal (ci-dessus). Le suprême de volaille et ses purées, champignons et légumes croquants était un délice!

IMG_6153

Ce glorieux repas s’est terminé avec cet entremets à la fraise et sa glace au yaourt. Ce dessert frais et gourmand a fait danser mes papilles.
Il était temps pour nous de repartir de Geneuille car notre programme était chargé avant notre départ.

 

La Citadelle de Besançon et sa montée nous attendaient. Il m’a fallu m’y reprendre à plusieurs fois avant d’arriver au sommet. Surtout que la chaleur ne nous épargnait pas et que l’ombre se faisait rare. Mais arrivées en haut, nous avons vu un stand qui a tout de suite attiré notre attention: le vin du Jura! Eh oui, difficile de dire non à une dégustation, surtout lorsqu’il s’agit de découvrir une spécialité pour la première fois. Le Macvin, mélange de vin blanc du Jura et de jus de raisin, était exactement le type de réconfort qu’il nous fallait après l’effort. Il est sucré et léger, frais et agréable en bouche.

Après cette petite pause bien méritée, nous avons évolué vers le Musée de la Résistance et de la Déportation dans la Citadelle qui abrite également d’autres musées et un zoo. J’étais intriguée par le Musée de la Résistance.

Notre guide nous a passionnées pour l’histoire. Elle a su nous captiver par les récits, et surtout, elle a su faire le lien entre ce qui s’était passé lors de la Seconde Guerre Mondiale et aujourd’hui, à tel point que nous en avions froid dans le dos. Entrer dans la salle où se trouvent des objets et drapeaux nazis grandeur nature nous a fait l’effet d’un coup de poing dans le ventre, surtout lorsqu’on connaît l’actualité. Il y a aussi eu le récit du courage des nombreux résistants qui a apporté une note d’espoir. Les pelotons d’exécutions en face du Musée servent de rappel du passé sordide dont Besançon a été témoin. Il m’a été difficile de passer à autre chose après cette visite.

IMG_8067

Heureusement, la beauté de la nature m’a rappelé que la vie reprend toujours ses droits! La vue de la ville depuis la Citadelle est sublime. Besançon, ville verte, a su nous surprendre et nous charmer. A présent, nous étions prêtes à continuer vers notre prochaine étape: Lyon.

 

Remerciements
Un énorme merci à Ernest et sa famille pour les délicieuses flammekueches maison et leur formidable accueil!

Les recommandations du Red Lipstick Chef
– Restaurant Le Manège – 2 Faubourg Rivotte, 25000 Besançon
– Restaurant Château de la Dame Blanche – 1 Chemin de la Goulotte, 25870 Geneuille

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s